Nous utilisons des cookies (cookies CLAAS et de fournisseurs tiers, p. ex. Google Analytics) afin de vous faciliter la navigation sur notre site Internet et de vous proposer des contenus mieux adaptés à vos centres d'intérêt. Afin de vous permettre de poursuivre votre visite sur notre site Internet, seuls des cookies techniques sont placés sur votre ordinateur. Si vous acceptez les cookies, cette décision s'applique à tous les cookies (cookies à des fins de marketing inclus). Votre consentement est libre et peut être retiré à tout moment.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Accepter

CLAAS POWER SYSTEMS

Kraftintelligenz.

L'entraînement revisité. CLAAS POWER SYSTEMS (CPS) fonctionne comme un orchestre symphonique où chacun des instruments joue un rôle essentiel quant à la qualité de la prestation d'ensemble.

CLAAS POWER SYSTEMS

Kraftintelligenz.

L'entraînement revisité. CLAAS POWER SYSTEMS (CPS) fonctionne comme un orchestre symphonique où chacun des instruments joue un rôle essentiel quant à la qualité de la prestation d'ensemble.

Systèmes de propulsion alternatifs. La mort annoncée du moteur thermique ?

Le monde agricole continue d'être agité par le débat autour des technologies SCR et EGR. A l'heure actuelle, la recherche dans le secteur agricole s'oriente de plus en plus vers des solutions alternatives peu polluantes telles que les propulsions hybrides, les moteurs roulant au gazole vert ou les systèmes tout électriques. La pile à combustible compte également parmi les grands axes de recherche, de nombreux spécialistes considérant la propulsion à l'hydrogène comme une alternative réalisable à court terme. Bref, la mutation technologie est d'ores et déjà en marche.

Nouveaux systèmes de propulsion.

Il semble clair que le moteur thermique est appelé à disparaître également dans le monde agricole au profit des solutions hybrides, des moteurs diesel-électriques et autres organes tout électriques. Les premiers prototypes et les premières maquettes indiquent déjà clairement de quoi sera fait l'avenir.

Tracteurs électriques.

Il convient malgré tout de ne pas sombrer dans l'euphorie, notamment pour ce qui est de la propulsion tout électrique. En effet, les constructeurs devront encore patienter quelque temps avant de pouvoir proposer des solutions tout électriques économiquement viables. Néanmoins, les chercheurs sont d'ores et déjà mobilisés, tant dans les universités que dans les entreprises. « Les tracteurs seront le principal produit à exploiter l'énergie sortant de la prise électrique », a déclaré le professeur Thomas Herlitzius, responsable de la chaire Technologies agricoles auprès de l'Université technique de Dresde (TU Dresden). Selon lui, les solutions électriques constituent une alternative aux systèmes hydrauliques actuels compte tenu du fait qu'elles « offrent de meilleures possibilités de commande et de régulation, un encombrement réduit et qu'elles permettent d'améliorer les rendements. » De plus, elles devraient permettre d'éliminer les pertes d'huile occasionnées lors des manœuvres d'accouplement des systèmes hydrauliques et de réduire les risques liés à la manipulation des fluides hydrauliques.

Extension des capacités de stockage pour les solutions hybrides.

Outre les moteurs tout électriques, les ingénieurs travaillent à l'heure actuelle intensivement à l'« hybridation » électrique ou hydraulique des chaînes cinématiques des machines automotrices. L'Institut universitaire technique de Cologne expérimente actuellement diverses solutions hybrides sur le terrain. En juin 2010, les chercheurs rhénans, associés à différents partenaires issus du monde de l'industrie et de la recherche, ont lancé le projet « Lib-OFF-Road ». Celui-ci vise à évaluer différents systèmes de propulsion à haut rendement énergétique et écologiques pour véhicules industriels tout terrain, le profil type des véhicules utilisés dans le BTP, l'agriculture et la sylviculture. Outre la propulsion de la machine, les chercheurs entendent étudier les possibilités d'entraînement des outils, gros consommateurs d'énergie. C'est d'ailleurs le défi à relever pour les solutions hybrides. Pour couvrir les besoins, les capacités de stockage doivent en effet être étendues, d'où l'intérêt de les optimiser sur le plan technologique.

Des systèmes de propulsion diesel-électriques pour les machines tout-terrain.

Parmi les options prometteuses, les moteurs diesel-électriques figurent actuellement en bonne place. Dans cette configuration, la machine est dotée en quelque sorte de sa propre centrale électrique, le moteur diesel entraînant un générateur électrique. Des experts de l'université technique de Dresde (TU Dresden) cherchent actuellement à diminuer le niveau sonore des machines agricoles tout en augmentant leur potentiel de puissance, en utilisant l'énergie électrique. Pour cela, ils ont développé un système de propulsion diesel-électrique faisant appel à un moteur diesel chargé de produire l'énergie électrique nécessaire pour alimenter quatre autres moteurs chargés d'entraîner les roues. De l'avis des scientifiques, ce tracteur hybride affiche un rendement énergétique très élevé. Mais ce n'est pas tout : « Lorsque les quatre roues sont entraînées individuellement, l'usure des pneus diminue et la tolérance s'améliore à l'égard de pneus de rayons différents. Grâce au contrôle de motricité dynamique de chacune des roues, le sol est moins compacté et les performances du tracteur augmentent », selon le professeur Thomas Herlitzius, spécialiste en machinisme agricole.